Survivre 10 jours au Yukon sans eau, sans nourriture et sans GPS

Survivre 10 jours au Yukon sans eau, sans nourriture et sans GPS

Frederic Dion lors de son aventure au Yukon.

Crédit photo : Gracieuseté

CONFÉRENCE. L’aventurier Frédéric Dion sera de passage au centre communautaire Le Trait d’union le 26 janvier pour présenter une conférence sur son nouveau livre SURvivre avec l’antidoute. Un ouvrage dans lequel il retrace son périple extrême au Yukon.  

À l’été 2016, après s’être fait larguer, les yeux bandés, sans eau, sans nourriture, sans GPS et équipement de camping, Frédéric Dion s’était lancé le défi de retrouver la civilisation au Yukon.

«À un moment dans sa vie, il faut savoir tout balancer et prendre son envol sans regarder derrière», a déclaré l’ambassadeur des scouts du Canada et instigateur de la bourse Osez l’aventure!, qui permet à des gens de réaliser de grands rêves.

Celui qui a déjà traversé l’Antarctique en ski, sauvé neuf skieurs dans les Alpes, couru 33 marathons en 7 semaines et navigué des milliers de kilomètres sur l’océan explique parvenir à dépasser ses limites grâce à l’outil philosophique et psychologique Antidoute, qu’il a développé avec sa conjointe et docteure en psychologie Caroline Mailhot.

«Une situation qui serait épouvantable pour certains devient une partie de plaisir pour lui, témoigne l’aventurier reconnu André-François Bourbeau. Il s’agit d’un être d’exception, genre Ironman, une vraie bête de la survie.»

Dans son ouvrage, Frédéric Dion invite ses lecteurs à concrétiser leurs petits et grands projets dans la sérénité et le bonheur.

La méthode Antidoute

À 40 ans, celui qui a animé plus de 2000 conférences à travers le monde veut démontrer que la survie d’une personne en situation extrême dépend principalement de l’aspect psychologique. À travers ses livres et ses conférences, il tente de dépeindre les lois de la nature qui le guident dans ses expériences et fait découvrir la notion d’Antidoute.

Il s’agit l’art de diviser des objectifs en étapes simples pour qu’ils deviennent facilement réalisables; une façon efficace d’empêcher le doute d’envahir les pensées, selon l’aventurier.

«Les plus grands obstacles à nos réalisations de demain sont nos doutes d’aujourd’hui», croit Frédéric Dion.

Conférences, théâtre et télévision

En plus de ses conférences, la pièce Antarctique solo, inspirée de son aventure, sera de retour à la Maison de la culture Francis-Brisson de Shawinigan en juillet et août 2018. Frédéric Dion sera aussi coach de survie à l’émission Expédition extrême sur la chaîne Z, cet automne. En tant que coach, il a fait vivre des expériences périlleuses au chef d’expédition Francis Bouillon et à des personnalités invitées. Ceux-ci se retrouvent dans un endroit hostile, qui a été le théâtre d’un drame, dans les mêmes conditions que les victimes. Ils doivent subsister avec un minimum d’équipement.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar