Mars 2020 – Le Québec sur pause

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Mars 2020 – Le Québec sur pause
(Photo : Gracieuseté CAQ)

Le 8 mars, on rapporte le premier cas confirmé de COVID-19 en Montérégie. À partir du 12 mars, les mesures pour freiner la propagation du coronavirus montent en crescendo.

L’interdiction des rassemblements de 250 personnes et plus amène le Théâtre de la Ville et L’Étoile Banque Nationale à annuler des spectacles. Les villes ferment les installations municipales.

Le 13 mars, Québec annonce la fermeture des écoles, cégeps et universités pour au moins deux semaines. Revenant tous d’un voyage à l’étranger, les mairesses Sylvie Parent et Doreen Assaad, ainsi que le maire Pierre Brodeur se placent en quarantaine.

Le 15 mars, l’état d’urgence sanitaire est déclaré. Les bars, cinémas et salles d’entraînement doivent fermer leurs portes. Les personnes de 70 ans et plus sont invitées à rester à la maison.

La Ligue de hockey junior canadienne annule le reste de sa saison; c’est la fin des séries éliminatoires du CF.

Rapidement, les épiceries débordent : le papier de toilette, les boîtes de conserve et les produits désinfectants s’y font rares.

En date du 16 mars, 50 cas de COVID-19 sont confirmés au Québec, dont 10 en Montérégie, région la plus touchée après Montréal. Les frontières canadiennes ferment aux non-résidents. Une clinique d’évaluation de la COVID-19 ouvre dans l’arr. de Saint-Hubert.

Le Réseau de transport de Longueuil enregistre une baisse de 65% de son achalandage. En plus des mesures de nettoyage bonifiées, les usagers doivent entrer par l’arrière des autobus, empêchant la perception.

Le 17 mars, Longueuil reporte d’un mois l’échéance des trois paiements de taxes municipales. Brossard et Saint-Lambert reportent aussi le paiement d’un versement.

Le 18 mars, le gouvernement annonce de la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Quelques artistes de la Rive-Sud, dont Émile Bilodeau et Boucar Diouf, répondent à l’appel lancé par François Legault afin de dissuader les jeunes de faire des rassemblements.

Le 23 mars, Québec ordonne la fermeture des entreprises et services non essentiels jusqu’au 13 avril. À la Place Longueuil, des aménagements sont apportés afin de donner accès aux commerces essentiels.

Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) crée le «prêt COVID-19» pour soutenir les entreprises.

De nombreux parents se retrouvent confinés à la maison avec leurs enfants. Le Centre Alpha Tutorat de Brossard, qui offre de l’aide aux devoirs, est plus sollicité que jamais.

Les enjeux des organismes communautaires de la Rive-Sud sont énormes : répercussions des annonces gouvernementales, considérations financières, manque de bénévoles…

Comme plusieurs Québécois pris à l’étranger, le Longueuillois Ridha Dekkar est coincé en Algérie où il s’était rendu pour voir son frère malade. Les vols sont rapidement remplis, avant d’être annulés.

Outre la COVID-19

Le 18 mars, un piéton est heurté mortellement par un camion, à l’intersection des boul. Taschereau et Curé-Poirier Ouest, reconnue comme problématique.

Le résident de l’arr. de Saint-Hubert Alvaro Cueto se porte candidat à l’élection partielle du district d’Iberville.

Lisez la suite ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Février 2020 - Léeo, carambolage et blocus ferroviaire - Le Courrier du Sud
3 mois

[…] Lisez la suite ici. […]