Avril 2020 – Éclosions, adaptation, entreprises à contribution

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Avril 2020 – Éclosions, adaptation, entreprises à contribution
Sylvie Lapierre (Photo : Denis Germain - Le Courrier du Sud)

Le coronavirus frappe la Résidence privée pour aînés Notre-Dame de la Victoire, dans l’arr. de Saint-Hubert : 35 des 50 résidents sont atteints et la majorité du personnel manque à l’appel. Le 19 avril, le CISSS de la Montérégie-Centre prend en charge la résidence. À la lumière des tests de dépistage, seuls trois résidents sont épargnés. En date du 25 avril, on rapporte cinq décès.

Normalement auxiliaire familiale à domicile, Sylvie Lapierre (sur la photo) se porte volontaire pour y soigner les gens en zone chaude. «Je me suis sentie interpelée, dit-elle simplement. Ma belle-mère est décédée de la COVID-19. Je voudrais pouvoir sauver d’autres vies.»

La situation s’aggrave dans des centres d’hébergement pour aînés de Longueuil et de Saint-Lambert : le CHSLD René-Lévesque fait face à une éclosion de 45 cas, le 29 avril, tandis qu’au CHSLD Argyle, les militaires prêtent main-forte. Au CHSLD Henriette-Céré, plus de la moitié des résidents sont infectés.

En date du 28 avril, les deux hôpitaux de Longueuil, désignés pour recevoir des patients atteints de la COVID-19, ont traité plus de 404 usagers touchés par cette maladie depuis le début de la pandémie.

Deux décès qui marquent

Claude Lafortune

Le Dr Huy Hao Dao, médecin spécialiste en santé communautaire à la Direction de santé publique de la Montérégie (DSPM), est emporté par la COVID-19. Âgé de 44 ans, il était l’un de ceux qui menaient les enquêtes épidémiologiques.

C’est d’ailleurs dans les bureaux de la DPSM, à Longueuil, que sont effectuées les enquêtes épidémiologiques des résidents de toute la région.

Le 19 avril, le Longueuillois, artiste et animateur Claude Lafortune décède de la COVID. «Un modèle d’humanisme, écrit son petit-fils Guillaume Lafortune sur Facebook. Tu as entretenu avec soin toute ta vie durant un amour sincère, authentique et profond de l’être humain.»

Urgentologue hospitalisée

La COVID-19 a été agressive à l’endroit de l’urgentologue de l’hôpital Charles-Le Moyne Mélissa Ranger. En raison de douleurs «intolérables» au thorax et de troubles respiratoires, la femme de 40 ans est hospitalisée pendant 10 jours. Il faudra quelques semaines avant que ne se résorbent les atteintes inflammatoires à son foie et à ses poumons. Le 23 avril, la Dre Ranger reprend le boulot, mais au CHSLD Henriette-Céré, répondant à l’appel lancé aux médecins spécialistes de prêter main-forte.

S’adapter

Enseignante de Longueuil, Marie-Ève Lévesque est à la tête du projet La Classe en ligne. Sa classe d’une vingtaine d’élèves se transforme en six cours quotidiens de tous les niveaux du primaire – de plus de 2000 jeunes chacun. Son local est remplacé par une classe virtuelle, en studio.

Le 27 avril, François Legault confirme que les élèves du primaire retourneront en classe d’ici deux à trois semaines. Un plan de réouverture est présenté.

Des spectacles sont organisés dans les cours de résidence pour aînés pour contrer leur isolement. Guitare à la main, Jean-François Mainville livre une dose de réconfort à des résidents de La coulée douce, dans l’arr. du Vieux-Longueuil.

Les messes du Diocèse Saint-Jean-Longueuil entourant Pâques sont diffusées à TVRS et sur le site Web du Diocèse.

Le 23 avril, Brossard et Longueuil annulent toutes leurs activités et événements intérieurs et extérieurs jusqu’au 31 août.

Entreprises à contribution

L’entreprise de l’arr. de Saint-Hubert Industrie Orkan contribue avec CCM Hockey à la création d’une cagoule de protection alimentée par un appareil de protection respiratoire. L’équipement pourrait servir aux médecins traitant des patients atteints de la COVID-19.

Quatre professionnels du studio AscensionX, à Longueuil, œuvrent à mettre au point un prototype de respirateur artificiel, dont les pièces sont conçues par modélisation et impression 3D.

Depuis la mi-mars, l’entreprise Okay Sport troque la conception d’équipements sportifs pour celle de blouses de protection destinées aux paramédicaux et au personnel des hôpitaux.

Contrecoups financiers

L’Agglomération de Longueuil demande l’aide de Québec alors que la baisse de fréquentation du transport en commun représente des pertes mensuelles de revenus évaluées jusqu’à 6,2 M$.

Développement économique Longueuil évalue que 57% des entreprises des secteurs industriels de l’agglomération sont temporairement fermées en raison de la pandémie.

La Ville de Longueuil met temporairement à pied 487 de ses employés.

Longueuil versera une subvention exceptionnelle de 200 000$ au Fonds d’urgence de Centraide du Grand Montréal, pour épauler les organismes de son territoire.

Gratitude

Une cinquantaine de chauffeurs du Réseau de transport de Longueuil expriment leur gratitude à l’égard du personnel de soins, le 6 avril. Des convois d’une vingtaine d’autobus s’immobilisent devant les hôpitaux Pierre-Boucher et Charles-LeMoyne.

Des policiers et des ambulanciers se réunissent devant les bureaux de la DSPM pour rendre hommage à ces travailleurs de l’ombre.

Les ponts Jacques-Cartier et Samuel-De Champlain participent à leur façon au mouvement Ça va bien aller et prennent les couleurs de l’arc-en-ciel.

Outre la COVID-19

Le Centre de tri de Saint-Hubert rouvre ses portes. Longueuil octroie de gré à gré un contrat de 17,7 M$ à GFL Environmental – qui détient Services Matrec, propriétaire du Centre – pour y reprendre le traitement des matières recyclables.

Lisez la suite ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Avril 2020 - Éclosions, adaptation, entreprises à contribution - HealthBeezer
3 mois

[…] Read original article here […]