Mai 2020 – L’entraide sous toutes ses formes

Ali Dostie et Geneviève Michaud
Mai 2020 – L’entraide sous toutes ses formes
Une vingtaine de personnes en situation d’itinérance ont recours quotidiennement au centre de jour pour itinérants, érigé à l’église Notre-Dame-de-Grâces. (Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Une vingtaine de personnes en situation d’itinérance ont recours quotidiennement au centre de jour pour itinérants, érigé à l’église Notre-Dame-de-Grâces. Un centre d’hébergement est aménagé au motel La Siesta, sur le boul. Taschereau. De nombreux organismes et plusieurs instances contribuent à la mise en place de ces ressources temporaires.

Le Centre d’action bénévole de Saint-Hubert prépare des repas pour le personnel du CHSLD Henriette-Céré et de la résidence pour aînés Notre-Dame de la Victoire. Une cinquantaine de repas sont livrés le 1er mai pour remercier ces héros du quotidien.

Vingt-et-un paramédics et futurs diplômés d’Ambulances Demers viennent en renfort à l’équipe du CHSLD Henriette-Céré.

Tous les soirs depuis le début du ramadan, le Centre communautaire islamique de Brossard distribue gratuitement 300 repas.

Tous les soirs depuis le début du ramadan, le Centre communautaire islamique distribue gratuitement 300 repas. (Photo : Le Courrier du Sud – Archives)

L’organisme Transit Secours souhaite offrir un service d’aide au déménagement aux femmes victimes de violence conjugale et collabore avec Carrefour pour Elle, à Longueuil. Le centre d’hébergement doit d’ailleurs s’adapter et se dote de lieux d’hébergement alternatifs pour permettre le confinement.

Vers une reprise

Le Département de soins infirmiers du cégep Édouard-Montpetit a développé une formation s’adressant aux membres de différents ordres professionnels afin de répondre au manque de personnel dans les établissements de santé.

La réouverture des commerces de détail, des écoles et des services de garde situés dans le grand Montréal est repoussée au 25 mai, «si la situation s’améliore», dit François Legault. Le premier ministre annoncera finalement que les écoles ne rouvriront pas avant la rentrée de septembre.

Le résident Yohann Martel propose que la rue Saint-Charles devienne temporairement une rue piétonne afin que les restaurateurs y installent des terrasses respectant la distanciation physique. Son groupe Facebook rallie 115 membres en moins de 24 heures.

Les chantiers du Réseau express métropolitain (REM) reprennent du service le 11 mai, plus d’un mois après leur fermeture en vertu des directives sanitaires.

Longueuil pourrait subir des pertes estimées entre 25 et 53 M$ en raison des impacts de la pandémie, écrit la mairesse Sylvie Parent dans une lettre adressée aux citoyens.

La crise du logement ne rendant déjà pas la tâche facile aux locataires à la recherche d’un appartement, un casse-tête complexe est appréhendé pour le 1er juillet.

Forcés de se réinventer et ne pouvant organiser d’activités-bénéfices, plusieurs organismes communautaires craignent pour leur survie.

Deux aéronefs d’Airmédic déplacent des patients atteints de la COVID-19 vers des centres hospitaliers. Le transporteur est l’un des seuls opérants de l’aéroport de Saint-Hubert dont les activités n’ont pas ralenti.

Les rassemblements extérieurs ne dépassant pas 10 personnes provenant d’un maximum de 3 adresses sont autorisés dès le 22 mai.

Le gouvernement annonce le 27 mai qu’il lancera une importante campagne de recrutement dans le but de former 10 000 préposés aux bénéficiaires supplémentaires, afin de combler les besoins dans les CHSLD.

Musées, bibliothèques et ciné-parcs ont le feu vert de Québec pour rouvrir leurs portes dès le 29 mai.

Le 30 mai, le gouvernement autorise l’ouverture des espaces publics extérieurs tels que les piscines extérieures et les modules de jeux des parcs.

Georges Laraque, les Sœurs et Monsieur Bonbon

Atteint de la COVID-19 et soigné à l’hôpital Charles-Le Moyne, Georges Laraque, publie une vidéo sur sa page Facebook, dans laquelle relate les effets de la maladie.

Entre les murs de la Maison Jésus-Marie de la rue Saint-Charles à Longueuil, aucune des quelque 130 religieuses ne sont atteintes de la COVID-19. Ce qui a toutes les apparences d’un miracle repose en fait sur la vigilance et la proactivité de la communauté.

Une jeune fille de 11 ans de l’arr. de Saint-Hubert, Chloé Servant-Prézeau, récolte des signatures «pour faire sourire Monsieur Bonbon», qui se bat contre la COVID au CHSLD Henriette-Céré.

Pendant ce temps…

L’athlète de goalball Nancy Morin décède le 8 mai à l’âge de 44 ans. La Longueuilloise avait entre autres participé à cinq Jeux paralympiques et remporté deux médailles d’or à Sydney et Athènes.

Le 21 mai, Devimco présente son projet de développement immobilier de 500 M$ pour faire du centre-ville de Longueuil un projet TOD. Quatre jours plus tard, le conseil municipal y donne son aval, non sans soulever certains bémols, entre autres quant à  l’absence de logements sociaux et abordables et d’espaces sociocommunautaires.

Disparue depuis octobre 2018, Jame-Laura May, 26 ans, est retrouvée par la police de Windsor, en Ontario, le 22 mai, où elle vivait sous une fausse identité. C’est en observant l’un de ses tatouages qu’une policière a pu l’identifier.

Le 24 mai, Vincent Gagnon est intronisé au Temple de la renommée du racquetball canadien.

Lisez la suite ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires